Non classé

BC Drone Réalisations vous propose une petite balade de Aigues Mortes à L’Espiguette

BC Drone Réalisations, vous propose une petite balade aérienne du coté de L’Espiguette.
La pointe de l’Espiguette est un vaste massif dunaire situé sur le littoral méditerranéen du département du Gard. Localisé à l’est du Grau-du-Roi, en Petite Camargue, l’Espiguette est un site naturel sauvage, préservé mais fragile. Ses plages attirent chaque année de très nombreux touristes et baigneurs.
Le Phare de l’Espiguette, visible à plusieurs kilomètres de distance, est l’édifice majeur du site.

La majeure partie du territoire de la Petite Camargue se situe entre le Petit-Rhône (à l’Est) et le Vidourle (à l’Ouest), puis entre le plateau des Costières (au Nord) et la mer Méditerranée (au Sud). L’une des principales villes de la région est Vauvert, commune qui englobe plus de la moitié de son territoire (jusqu’à Sylvéréal).

Au sens large, la Petite Camargue comprend également une partie du département de l’Hérault, entre les communes de Lunel et Mauguio (jusqu’à l’étang de l’Or).

Le territoire communal est composé d’une partie de la plaine humide et des étangs de Petite Camargue. Il est séparé du golfe du Lion (mer Méditerranée) par la commune du Grau-du-Roi. Aigues-Mortes est cependant reliée à la mer par le canal du Grau-du-Roi. Ainsi les communes de Saint-Laurent-d’Aigouze et Le Grau-du-Roi sont limitrophes à la commune d’Aigues-Mortes. Ses habitants s’appellent les Aigues-Mortais et Aigues-Mortaises et aigamortencs en occitan.

Aigues-Mortes est l’une des 81 communes membres du Schéma de cohérence territoriale SCOT du Sud du Gard et fait également partie des 34 communes du pays Vidourle-Camargue. Aigues-Mortes est l’une des 4 communes Loi Littoral du SCOT du Sud du Gard.

La Petite Camargue correspond, à l’ouest du delta actuel, à une zone anciennement occupée par des bras disparus du Rhône, qui arrosaient la côte languedocienne, entre Beaucaire et la mer. L’histoire a gardé quelques traces de cette configuration, dont les étangs de Scamandre, du Charnier et de l’Or sont les reliquats modernes. De nos jours, le Petit-Rhône en voie d’atterrissement peut également être considéré comme un reliquat de ces bras historiques, du moins dans son tracé supérieur, d’Arles à Saint-Gilles.

La Camargue gardoise est aujourd’hui un espace protégé. Elle est l’objet d’une opération Grand site et a reçu le label « Grand Site de France » en 20142. La gestion de ses ressources naturelles et la valorisation de son patrimoine ont été confiées au Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise, regroupant 8 communes du territoire ainsi que le conseil général du Gard.

Leave a Reply

17 − 7 =